Business

Amstel Royale, nulle part ailleurs qu’au Burundi

Borrut

Le lancement officiel d’Amstel Royale a été effectué ce mardi 23 février 2016 à l’hôtel Kiriri Garden. Jordi Borrut Bel, ADG de la Brarudi indique que cette innovation vient répondre aux besoins des consommateurs

« Rien qu’en 2016 on a lancé la bouteille Amstel 50 cl, on a lancé la bouteille Turbo king à l’intérieur du pays et ça va arriver encore à Bujumbura. On vient de lancer officiellement aujourd’hui Amstel Royale 50 cl. Je vous promets qu’il y a beaucoup d’innovations qui vont arriver avant la fin de l’année », explique M. Jordi Borrut Bel. Il se félicite de la réussite malgré le contexte actuel. « Eh bien, avec les difficultés que vous soupçonnez que nous avons aujourd’hui, on est capable d’innover, de lancer de nouveaux produits », martèle-t-il.

L’ADG de la Brarudi apprécie beaucoup l’effort fourni par l’équipe de la Brarudi. D’après lui, c’est un produit qui a pris beaucoup de temps à paraître puisqu’elle nécessite de meilleurs ingrédients et un brassage spécial. Il explique que le temps qu’a pris la fabrication de cette nouvelle bière s’inscrit dans le cadre de produire une boisson de qualité. Il informe qu’Amstel Royale est une nouveauté au Burundi et dans le monde. « Amstel Royale ce n’est pas une marque qu’on a copiée et amenée au Burundi. C’est une marque qu’on a développé pour le Burundi. C’est la première fois que Royale existe ». Sa composition est faite de malt, de l’eau du Burundi, de houblon, de levure et qu’il n’y a pas de sucre ajouté. Un casier contient 20 bouteilles. Elle sera vendue à 1800FBu la bouteille.

participant

Elle n’est pas nuisible à la santé

 

Certains des participants conviés à ces cérémonies apprécient cette nouvelle bière surtout qu’elle ne contient pas de sucre ajouté. Nicodème Havyarimana a goutté à cette bière. Il apprécie son goût, sa couleur et la taille de la bouteille. Il se réjouit de son manque de gueule de bois le lendemain. Il remercie la Brarudi d’avoir penser aux personnes surtout souffrant de maladies chroniques comme le diabète. Pour lui, Amstel Royale ne contenant pas de sucre, elle sera facilement consommée par cette catégorie de gens, sans craintes de conséquences négatives pour leur santé. Egalement, M. Havyarimana félicite la Brarudi du sens social surtout attaché au pouvoir d’achat du consommateur. Pour lui, fixer le prix de cette boisson à 1800 FBu la bouteille donne l’opportunité aux personnes de faibles revenus à pouvoir s’en procurer. Il ajoute que les boissons sans sucre ajouté sont généralement chères. A ce sujet, il évoque le prix de Heineken qui s’élève à 5 000 FBu pour la grande bouteille.

Au quartier Nyakabiga, les consommateurs de boissons la réclament. Ils demandent à quand Amstel Royale sera disponible dans les bistrots. Chacun veut être ambassadeur de cette boisson et de jouir du bien-être après sa consommation

A propos de l'auteur

Bonith Bigirindavyi.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur.
La rédaction se réserve le droit de ne pas publier les commentaires enfreignant ces règles et les règles de bonne conduite.

http://burundi-eco.com/wp-content/uploads/2017/09/Journal-Burundi-Eco-nr-262-du-vendredi-15-Septembre-2017-Mailling.pdf

    Abonnez-vous à notre newsletter

éditorial

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Le manque de bière pour un Burundais est comme le manque de pain pour un Français. Malheureusement depuis un certain temps à Bujumbura comme à l’intérieur du pays, le manque de certains produits Brarudi se fait remarquer. Il est toujours difficile de se procurer certains produits de la Brarudi, notamment la Primus 72 cl et l’Amstel 65 cl. Ces produits se raréfient depuis un certain temps.

    Facebook

    Facebook par Weblizar Powered By Weblizar

éditorial

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Le manque de bière pour un Burundais est comme le manque de pain pour un Français. Malheureusement depuis un certain temps à Bujumbura comme à l’intérieur du pays, le manque de certains produits Brarudi se fait remarquer. Il est toujours difficile de se procurer certains produits de la Brarudi, notamment la Primus 72 cl et l’Amstel 65 cl. Ces produits se raréfient depuis un certain temps.