Editorial

Comment assurer la sécurité alimentaire à tous les Burundais ?

Le monde entier célèbre le 16 octobre de chaque année la journée mondiale de l’alimentation. Cette journée arrive au moment où au Burundi beaucoup de ménages arrivent à peine à avoir au moins un seul repas par jour. La situation d’insécurité alimentaire est préoccupante au Burundi. Elle est caractérisée par une dégradation continuelle. 45,5% des ménages sont en insécurité alimentaire dont 8,5% en situation d’insécurité alimentaire sévère. Les Burundais qui parviennent à accéder à une alimentation saine sont aux environs de 32 %. Et 70 % de Burundais consomment les aliments d’une seule catégorie (glucides) alors qu’il en est prévu trois (glucides, lipides et protéines).

Bella Sonia Ndamiye, Rédactrice en chef a.i

Avec le thème de cette année «Changeons l’avenir des migrations. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural», la FAO invite cette année le monde entier à investir dans la sécurité alimentaire et, partant, dans le développement du monde rural. C’est un combat de longue haleine. Le gouvernement burundais devrait assurer la sécurité alimentaire en qualité et en quantité suffisantes à tous les Burundais. Il faut apprendre à la population à produire en fonction des besoins, mais aussi les aider à accéder aux suppléments nutritionnels.

Par ailleurs, 66,7% des ménages dépendent de l’agriculture vivrière. Mais avec une alimentation pauvre et donc incapable de couvrir leurs besoins énergétiques quotidiens, il est très difficile voire impossible que les ménages puissent être productifs. La situation alimentaire du Burundi interpelle plus d’un. Il est grand temps d’adopter des stratégies efficaces pour inverser la tendance en menant une lutte implacable contre la faim et la malnutrition au Burundi

A propos de l'auteur

Bella-Sonia Ndamiye.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur.
La rédaction se réserve le droit de ne pas publier les commentaires enfreignant ces règles et les règles de bonne conduite.

éditorial

A tout seigneur, tout honneur

A tout seigneur, tout honneur

Pour la deuxième fois, l’Office Burundais des Recettes vient de célébrer la Journée Nationale dédiée au contribuable. Aucun pays au monde ne peut prétendre à un développement harmonieux et durable sans que ses contribuables n’accomplissent leur devoir de payer les impôts et les taxes. L’importance des prélèvements obligatoires est sans conteste dans la vie de tout pays dans le domaine politique, économique, social et j’en passe.