Patrice Muhire

Lire ses articles
15-09-2017

Depuis 2012, le Burundi a entamé le processus de migration vers la numérisation de la télévision. Cependant, il y a environ deux ans que ce processus tourne au ralenti. Le Burundi semble faire une […]

11-09-2017

Les prix de certains produits alimentaires ont flambé, remarque-t-on dans les différents marchés de la capitale Bujumbura. Cela suite à l’expiration de la période d’exonération des taxes pour six de ces produits, à savoir : […]

05-09-2017

C’est bientôt la fin des grandes vacances (deux mois) pour les élèves du secondaire, passées soit en famille où les vacanciers aident leurs parents dans certains travaux ménagers, soit dans des camps d’été où […]

25-08-2017

Les faux médicaments tueraient plus de 800 000 personnes par an, principalement en Afrique où 120 000 enfants en sont victimes. La majorité des médicaments contrefaits passerait par les ports du Nigéria, du Bénin, […]

http://burundi-eco.com/wp-content/uploads/2017/09/Journal-Burundi-Eco-nr-262-du-vendredi-15-Septembre-2017-Mailling.pdf

éditorial

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Le manque de bière pour un Burundais est comme le manque de pain pour un Français. Malheureusement depuis un certain temps à Bujumbura comme à l’intérieur du pays, le manque de certains produits Brarudi se fait remarquer. Il est toujours difficile de se procurer certains produits de la Brarudi, notamment la Primus 72 cl et l’Amstel 65 cl. Ces produits se raréfient depuis un certain temps.

éditorial

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Le manque de bière pour un Burundais est comme le manque de pain pour un Français. Malheureusement depuis un certain temps à Bujumbura comme à l’intérieur du pays, le manque de certains produits Brarudi se fait remarquer. Il est toujours difficile de se procurer certains produits de la Brarudi, notamment la Primus 72 cl et l’Amstel 65 cl. Ces produits se raréfient depuis un certain temps.