Patrice Muhire

Lire ses articles
30-10-2017

Le club Génies en Herbe a organisé à l’Institut Français du Burundi une édition unique de son concours appuyé par la délégation de l’Union Européenne au Burundi. Une trentaine de jeunes de 18 à […]

24-10-2017

Depuis des temps immémoriaux, le pain est beaucoup estimé aussi bien par les petits que par les grands. Le pain «quotidien» signifie encore quelque chose pour la plupart d’entre nous et cela mérite bien […]

26-09-2017

Journaliste animatrice à la Radio Maria, militante écologiste munie d’un baccalauréat en marketing, Allégria Nduwimana vise à changer les mentalités en remplaçant les sachets en plastique non biodégradables qui polluent l’environnement par des emballages […]

15-09-2017

Depuis 2012, le Burundi a entamé le processus de migration vers la numérisation de la télévision. Cependant, il y a environ deux ans que ce processus tourne au ralenti. Le Burundi semble faire une […]

11-09-2017

Les prix de certains produits alimentaires ont flambé, remarque-t-on dans les différents marchés de la capitale Bujumbura. Cela suite à l’expiration de la période d’exonération des taxes pour six de ces produits, à savoir : […]

05-09-2017

C’est bientôt la fin des grandes vacances (deux mois) pour les élèves du secondaire, passées soit en famille où les vacanciers aident leurs parents dans certains travaux ménagers, soit dans des camps d’été où […]

25-08-2017

Les faux médicaments tueraient plus de 800 000 personnes par an, principalement en Afrique où 120 000 enfants en sont victimes. La majorité des médicaments contrefaits passerait par les ports du Nigéria, du Bénin, […]

http://burundi-eco.com/wp-content/uploads/2017/11/Journal-Burundi-Eco-nr-271-du-vendredi-17-Novembre-2017-Mailling.pdf

éditorial

Rentabilisation de la culture du café : Possible, mais difficile

Rentabilisation de la culture du café : Possible, mais difficile

D’une histoire datant de la période coloniale, le café est un atout pour la réduction de la pauvreté et l’augmentation de la croissance économique au Burundi. Initier dans le cadre de développer l’agriculteur par lui-même, le café est la principale culture d’exportation du pays. Il représente environ 60 à 70 % de la valeur des exportations totales. Le café burundais est classé premier au monde par sa qualité (fully washed). Un autre avantage pour qu’il reste le principal pourvoyeur de devises au Burundi.

éditorial

Rentabilisation de la culture du café : Possible, mais difficile

Rentabilisation de la culture du café : Possible, mais difficile

D’une histoire datant de la période coloniale, le café est un atout pour la réduction de la pauvreté et l’augmentation de la croissance économique au Burundi. Initier dans le cadre de développer l’agriculteur par lui-même, le café est la principale culture d’exportation du pays. Il représente environ 60 à 70 % de la valeur des exportations totales. Le café burundais est classé premier au monde par sa qualité (fully washed). Un autre avantage pour qu’il reste le principal pourvoyeur de devises au Burundi.