Cooperation

BAD : Prête à plaider pour un appui budgétaire pour le Burundi

Alors que la BAD accorde un appui multiforme au pays, la deuxième vice-présidence la convie à contribuer aussi à l’appui budgétaire. Ce qui a été accueilli favorablement par cette banque

BAD lors-de-lacceuil-de-gabriel-negatu

Mardi 13 septembre 2016, le Deuxième Vice-Président a accordé une audience à Gabriel Negatu, directeur régional du Centre des Ressources de l’Afrique Orientale à la Banque Africaine de Développement ( BAD ). Pour Isidore Ntirampeba, porte-parole du Deuxième Vice-Président, lors de cette visite de courtoisie, le Deuxième Vice-Président Joseph Butore a demandé à cette institution d’octroyer au pays un appui budgétaire. « Cela viendra s’ajouter à d’autres appuis effectués par la BAD comme celui des infrastructures routières et maritimes », fait remarquer M. Ntirampeba. Et de renchérir : « Les échanges ont porté également sur trois grandes priorités, à savoir : le transport, l’énergie et l’agriculture ». M.Ntirampeba a en outre indiqué que le gouvernement du Burundi et la BAD se réjouissent du fait que les projets financés par la BAD n’ont connu aucune interruption suite à la situation sécuritaire qu’a traversée le pays en 2015.

Assainir le climat avec les organisations internationales

Isidore Ntirampeba a signalé que Gabriel Negatu a dit que la BAD ne ménagera aucun effort pour être aux côtés du Burundi. D’où Gabriel Negatu a promis de plaider pour un appui budgétaire pour le pays auprès de la BAD. Cependant, M. Ntirampeba a fait savoir que cette autorité a demandé aux burundais de collaborer avec les autres organisations internationales comme les Nations Unies, la Banque Mondiale, … surtout que ces organisations travaillent en synergie. Il a ensuite indiqué que le Deuxième Vice-Président a rappelé à cette autorité de la BAD que les relations du pays avec les organisations internationales sont au beau fixe. En témoigne la récente visite de l’administrateur de la Banque Mondiale. Celle-ci a eu lieu du 7 au 9 septembre 2016. Le porte-parole de la deuxième vice-présidence a enfin déclaré que la contribution à l’appui budgétaire est un message donné aux bailleurs et aux partenaires afin qu’ils marquent leur soutien au pays.

Mots-clés :
A propos de l'auteur

Mélance Maniragaba.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur.
La rédaction se réserve le droit de ne pas publier les commentaires enfreignant ces règles et les règles de bonne conduite.

http://burundi-eco.com/wp-content/uploads/2017/09/Journal-Burundi-Eco-nr-262-du-vendredi-15-Septembre-2017-Mailling.pdf

    Abonnez-vous à notre newsletter

éditorial

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Le manque de bière pour un Burundais est comme le manque de pain pour un Français. Malheureusement depuis un certain temps à Bujumbura comme à l’intérieur du pays, le manque de certains produits Brarudi se fait remarquer. Il est toujours difficile de se procurer certains produits de la Brarudi, notamment la Primus 72 cl et l’Amstel 65 cl. Ces produits se raréfient depuis un certain temps.

    Facebook

    Facebook par Weblizar Powered By Weblizar

éditorial

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Le manque de bière pour un Burundais est comme le manque de pain pour un Français. Malheureusement depuis un certain temps à Bujumbura comme à l’intérieur du pays, le manque de certains produits Brarudi se fait remarquer. Il est toujours difficile de se procurer certains produits de la Brarudi, notamment la Primus 72 cl et l’Amstel 65 cl. Ces produits se raréfient depuis un certain temps.