Editorial

Burundi Eco à votre service

Au moment où nous attaquons le deuxième mois de l’année 2018, le journal Burundi Eco a choisi cet instant pour vous rappeler ses axes de développement.

Le journal, en développement permanent, a atteint ses principaux objectifs de 2017. Parmi eux figure l’augmentation du nombre d’exemplaires imprimés chaque semaine. De 1 200 en juillet dernier, le tirage a atteint le chiffre record de 3 000 exemplaires. Ce qui place Burundi Eco à la première place des médias de la presse écrite en ce qui est du tirage.

Bella Sonia Ndamiye, Rédactrice en chef a.i

Rappelons que Burundi Eco est gratuit et est diffusé dans tout le pays. A Bujumbura, on le trouve chaque samedi matin au Jardin public ainsi que dans de nombreux commerces (International Shop dit « Chez Gatogato », Engen Katikati, Wakawaka, Escale du bien, Kiriri Simba (ex-Belladone)), mais également dans les institutions publiques, les missions diplomatiques, les ONG, les compagnies aériennes, les salons de dégustation, les hôtels et les restaurants.

On le trouve également à l’intérieur du pays par le biais des centres de lecture du réseau CEBULAC. Mais ce n’est pas tout. Burundi Eco est également diffusé dans les universités auprès des étudiants et des professeurs. Il devient de la sorte un véritable partenaire du développement et de l’entrepreneuriat.

Notons également que Burundi Eco consacre chaque semaine deux pages entières aux loisirs et aux divertissements éducatifs. Ces deux pages sont destinées à tous les membres de la famille, y compris les enfants et les adolescents.

On le comprend aisément, le journal Burundi Eco devient au fur et à mesure de son développement, un vrai partenaire du développement du pays et des familles. Enfin, rappelons également qu’une version numérique existe et qu’elle est diffusée vers 13 000 abonnés, qu’un site web www.burundi-eco.com est accessible par tous ainsi que les réseaux sociaux twitter @Burundi Eco et Facebook Journal Burundi ECO. Servez-vous le journal dans les présentoirs qui se trouvent dans les différents lieux de distribution et ramenez-le à la maison. . N’oubliez pas d’en parler à vos amis !

A propos de l'auteur

Bella-Sonia Ndamiye.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur.
La rédaction se réserve le droit de ne pas publier les commentaires enfreignant ces règles et les règles de bonne conduite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

éditorial

La Regideso confrontée à la sous-consommation de l’électricité

La Regideso confrontée à la sous-consommation de l’électricité

Depuis plus de quatre mois, les habitants de la ville de Bujumbura se réjouissent de la disponibilité de l’électricité au moins 18 h par jour, c’est-à-dire de 6 h à minuit. Cela est le résultat de l’augmentation de la production de l’électricité par la Regideso qui a été suivie par la hausse des tarifs.