Sport

Cross Country : Les athlètes vétérans renouent avec l’esprit de compétition

L’association des athlètes vétérans du Burundi (AAVB) a organisé un cross country dans les catégories 10 mille mètres messieurs et 5 mille mètres dames dans le but d’encourager les jeunes athlètes et de détecter de nouveaux talents.

Cassien Ntahimpera, président de l’AAVB : « Nous voulons que les records que nous avons établis soient remis en jeu ! »

C’était l’ambiance des grands rendez-vous ! Des centaines d’athlètes en provenance des différents coins du Burundi s’étaient donné rendez-vous au Jardin Public de Bujumbura ce samedi 25 novembre 2017 sous le patronage de l’AAVB. Au total, 598 athlètes ont répondu présents dont 101 femmes et 397 hommes qui ont pris le départ. La compétition s’est ouverte avec l’épreuve des dames et s’est clôturée par celui des messieurs. Tout s’est bien passé. Certains athlètes sont parvenus à tirer leur épingle du jeu. Dans la catégorie de 5 mille mètres dames, Francine Niyomukunzi du club messager de Bururi a remporté la course avec un chrono de 16 minutes et 04 secondes. Elvanie Nimbona de Gitega s’est classée deuxième avec un chrono de16 minutes, 24 secondes et neuf tierces. Angélique Niyomwungere de Bururi a clôturé le podium avec 16 minutes, 34 secondes et 57 tierces.

Dans la catégorie de 10 mille mètres messieurs, Jean-Marie Vianney Niyonzima du Club Messager de Bururi a raflé la mise avec 25 minutes, 44 secondes et 8 tierces. Mais il a été suivi de très près par Léon Bukuru du même club avec un chrono de 25 minutes, 49 secondes et 24 tierces. La troisième place est revenue à Rodrigue Kwizera de Bujumbura qui a bouclé le parcours en 26 minutes, 10 secondes et 81 tierces. Les 10 premiers de chaque catégorie ont été primés. Ils ont reçu une enveloppe allant de 160 mille FBU (les premiers) à 30 mille FBU (les dixièmes).
Jean Marie Vianney Niyonzima, très content d’avoir gagné la course, remercie vivement l’AAVB qui a pris l’initiative d’organiser cette compétition. C’est ce genre d’initiative qui redonnera de la vigueur à l’athlétisme burundais, a-t-il déclaré.

Lamine Abassi, directeur du marketing à la Brarudi : « D’autres événements similaires pourront être organisés dans d’autres provinces »

Quant à Cassien Ntahimpera, recordman du 100 m masculin depuis l’année 1988 et président de l’AAVB, il a dit que qu’en prenant cette initiative, l’AAVB voulait montrer sa détermination à contribuer au développement de l’athlétisme burundais. Il s’est dit très content de la participation qu’a connue cet événement. Nous voulons que les records que nous avons établis soient battus ! Ce n’est pas normal qu’un record dure vingt ou trente ans. Où est la relève, se demande M. Ntirampeba. C’est dans ce cadre qu’il faut situer notre initiative, a-t-il précisé.

Vous saurez que cet événement organisé par l’AAVB a été sponsorisé par la Brarudi qui a profité de cette occasion pour lancer son nouveau produit, le Coca Zéro, une boisson non alcoolisée, sans sucre, qui a le même goût que le coca cola classique, selon les dires de Lamine Abassi, le directeur du marketing à la Brarudi. Cette nouvelle boisson a été abondamment servie aux participants à cet événement. Répondant aux questions des journalistes, M. Abassi a indiqué que cet événement organisé à Bujumbura constitue une première étape. D’autres événements similaires pourront être organisés dans d’autres provinces, a-t-il ajouté. Il a en outre fait savoir que vu le succès qui a couronné cet événement, la Brarudi pourrait régulièrement accompagner ce genre d’initiative. Ce qui est une bonne nouvelle pour les jeunes sportifs.

A propos de l'auteur

Parfait Nzeyimana.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur.
La rédaction se réserve le droit de ne pas publier les commentaires enfreignant ces règles et les règles de bonne conduite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

http://burundi-eco.com/wp-content/uploads/2017/12/Journal-Burundi-Eco-nr-274-du-vendredi-08-Décembre-2017-Mailling.pdf

    Abonnez-vous à notre newsletter

éditorial

A tout seigneur, tout honneur

A tout seigneur, tout honneur

Pour la deuxième fois, l’Office Burundais des Recettes vient de célébrer la Journée Nationale dédiée au contribuable. Aucun pays au monde ne peut prétendre à un développement harmonieux et durable sans que ses contribuables n’accomplissent leur devoir de payer les impôts et les taxes. L’importance des prélèvements obligatoires est sans conteste dans la vie de tout pays dans le domaine politique, économique, social et j’en passe.

    Facebook

    Facebook par Weblizar Powered By Weblizar

éditorial

A tout seigneur, tout honneur

A tout seigneur, tout honneur

Pour la deuxième fois, l’Office Burundais des Recettes vient de célébrer la Journée Nationale dédiée au contribuable. Aucun pays au monde ne peut prétendre à un développement harmonieux et durable sans que ses contribuables n’accomplissent leur devoir de payer les impôts et les taxes. L’importance des prélèvements obligatoires est sans conteste dans la vie de tout pays dans le domaine politique, économique, social et j’en passe.