Editorial

Des routes pour développer le pays

La route joue un rôle important dans le développement socio-économique d’un pays. Les routes internationales permettent le développement des échanges commerciaux et la réduction des coûts de transport. Les routes urbaines sont également d’une importance capitale dans la fluidité des activités économiques, la diminution des accidents de la route et la réduction du coût de la vie. Quant aux routes rurales, elles doivent aussi être en bon état pour permettre le désenclavement des zones de production en améliorant l’écoulement des marchandises vers les villes. Elles permettent de surcroît l’accessibilité aux services de base (services de santé, les écoles) et l’accès aux marchés des produits agricoles. Malheureusement, l’Afrique accuse un retard considérable sur le reste du monde pour tous les aspects des infrastructures routières (quantité, qualité, coût et accès).

Bella Sonia Ndamiye, Rédactrice en chef a.i

Un réseau routier bien aménagé et bien entretenu est essentiel à la croissance économique et à la lutte contre la pauvreté dans les pays en développement. Les différentes  routes nationales qui sont entrain d’être réhabilités vont permettre au pays de se développer et de se connecter aux autres pays de la sous-région.

A voir les chantiers routiers qui pullulent dans ce pays où deux tiers de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté, on pourrait demander pourquoi investir dans les routes au lieu d’augmenter les salaires pour améliorer les conditions de vie des travailleurs.

En effet, l’augmentation des salaires n’améliore pas forcément les conditions de vie des travailleurs au moment où un mauvais réseau routier ou l’absence de routes a un effet néfaste sur l’activité économique et les conditions de vie des populations. Aussi, un réseau routier mal entretenu entraîne une augmentation du coût de transport qui conduit à son tour à l’augmentation des prix des produits alimentaires. Ce dernier est source d’une inflation hors pair qui a pour conséquence la diminution du pouvoir d’achat de la population. Il est donc certain qu’investir dans les routes pourrait avoir un impact positif sur les conditions de vie de la population que ne le ferait une augmentation des salaires.

Une étude de la Banque Mondiale a montré que le coût du transport dans les pays en voie de développement est environ le triple de celui des pays développés disposant d’un réseau routier important et bien entretenu (12, 7% contre 5,1% des importations).

Il faut que l’Etat joue son rôle de pourvoyeur principal d’infrastructures, surtout dans les zones rurales où le développement suppose toujours l’engagement des fonds publics ou l’intervention des bailleurs de fonds.

A propos de l'auteur

Bella-Sonia Ndamiye.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur.
La rédaction se réserve le droit de ne pas publier les commentaires enfreignant ces règles et les règles de bonne conduite.

éditorial

A tout seigneur, tout honneur

A tout seigneur, tout honneur

Pour la deuxième fois, l’Office Burundais des Recettes vient de célébrer la Journée Nationale dédiée au contribuable. Aucun pays au monde ne peut prétendre à un développement harmonieux et durable sans que ses contribuables n’accomplissent leur devoir de payer les impôts et les taxes. L’importance des prélèvements obligatoires est sans conteste dans la vie de tout pays dans le domaine politique, économique, social et j’en passe.