• Pénurie des produits Brarudi, une triste réalité
Commerce
15-09-2017

Depuis deux semaines, il s’observe une pénurie des produits de la Brarudi dans la capitale Bujumbura. Cela a eu des retombées négatives sur les consommateurs, les propriétaires des cabarets et des mégas de ces […]

Développement
21-09-2017

La pastèque est une culture nouvellement introduite en province de Muyinga. Les cultivateurs qui l’ont déjà essayé la classe dans la catégorie des cultures de rente. Ce fruit envié par les consommateurs est disponible […]

Transport
20-09-2017

Les transporteurs reconnaissent que le transport des personnes en mairie de Bujumbura présente des lacunes. Ils estiment que l’autorité publique doit leur prêter main forte pour redynamiser ce secteur Les files d’attente sur les […]

Economie
19-09-2017

Le manque de devises paralyse l’économie du pays. Faustin Ndikumana, représentant légal de PARCEM ( Parole et Action pour le Réveil des Consciences et l’Evolution des Mentalités) indique que pour faire face à cette […]

Agriculture
19-09-2017

La mise en place d’une loi régissant les coopératives constitue l’une des réussites de la plaidoirie menée par la CNAC au profit des caféiculteurs. Toutefois, les questions parmi lesquelles la commercialisation du café et […]

Société
18-09-2017

Dans l’optique de promouvoir l’éducation des albinos, Rotary Club Bujumbura Ingoma a offert vendredi le 8 novembre un kit scolaire constitué de 13 cartons de cahiers et de 8 paquets de stylos à plus […]

Commerce
18-09-2017

Un mois après la réception provisoire de six marchés de la capitale de Bujumbura réhabilités et de celui de Ruziba construit en totalité, Burundi Eco s’est entretenu avec Ir. Ramadhan Nkurikiye, président de la […]

http://burundi-eco.com/wp-content/uploads/2017/09/Journal-Burundi-Eco-nr-262-du-vendredi-15-Septembre-2017-Mailling.pdf

éditorial

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Le manque de bière pour un Burundais est comme le manque de pain pour un Français. Malheureusement depuis un certain temps à Bujumbura comme à l’intérieur du pays, le manque de certains produits Brarudi se fait remarquer. Il est toujours difficile de se procurer certains produits de la Brarudi, notamment la Primus 72 cl et l’Amstel 65 cl. Ces produits se raréfient depuis un certain temps.

éditorial

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Le manque de bière pour un Burundais est comme le manque de pain pour un Français. Malheureusement depuis un certain temps à Bujumbura comme à l’intérieur du pays, le manque de certains produits Brarudi se fait remarquer. Il est toujours difficile de se procurer certains produits de la Brarudi, notamment la Primus 72 cl et l’Amstel 65 cl. Ces produits se raréfient depuis un certain temps.

Vous souhaitez vous inscrire à notre newsletter et bénéficier de toutes nos informations exclusives ?

En savoir plus »En savoir plus :

Vous souhaitez contacter la rédaction de Burundi Eco ? Rien de plus facile.

En savoir plus »En savoir plus :

Vous souhaitez des informations pour publier votre annonce dans Burundi Eco (édition papier et/ou web) ?

En savoir plus »En savoir plus :