Agriculture

OTB : Pour la valorisation de la culture du thé

OTB

Jacques Bigirimana, DG OTB

L’Office du Thé du Burundi (OTB) vient de lancer une semaine dédiée au thé du 13 au 15 décembre 2016. Pour le directeur général de cet office, c’est une occasion de montrer l’importance de cette culture qui contribue à faire entrer les devises dans le pays et qui occupe une place de choix sur le marché extérieur. Les cérémonies ont été rehaussées par la présence du Président de la République, Pierre Nkurunziza.

Depuis l’année passée, l’OTB organise une semaine dédié à la théiculture. Pour cette édition 2016, c’est une occasion de parler des réalisations de l’office et de montrer les innovations. Les cérémonies ont commencé par une visite des stands.

La production est bonne

OTB

Visite des stands par le président de la République, Pierre Nkurunziza

Selon Jacques Bigirimana, directeur général de l’ OTB, la théiculture est d’une importance capitale dans le pays, surtout que c’est une filière d’exportation qui fait entrer des devises dans les caisses de l’Etat et occupe la 2ème position sur le marché.

Il fait remarquer que pour cette année la production a été bonne que ce soit au niveau de la feuille verte, de la qualité et du thé sec. Il souligne que jusqu’à présent la production a augmenté de 10 %. Et d’ajouter que l’ OTB exporte entre 11 et 12 mille tonnes de thé sec.

Il tient à souligner que bien que l’année 2016 a été marquée par une sécheresse prolongée (manque des pluies entre mai et octobre), cela a entravé la production, mais l’ OTB a pu faire face à cette situation et n’éprouve aucune difficulté financière. La preuve en est que l’ OTB n’a aucune dette envers les théiculteurs.

Des innovations en cours

M. Bigirimana indique que d’ici au mois de mars le thé vert sera disponible sur le marché local. Il informe que même le marché des fournisseurs d’équipements a été déjà attribué. Une autre information est que d’ici 2018 l’OTB aura son 6ème usine et va mettre en œuvre sa politique d’extension des champs théicoles.

Signalons que le Président de la République qui a rehaussé de sa présence le lancement officiel de la semaine dédiée au thé a inauguré à la même occasion les nouveaux bâtiments construits par l’ OTB par sur ses fonds propres.

A propos de l'auteur

Bella-Sonia Ndamiye.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur.
La rédaction se réserve le droit de ne pas publier les commentaires enfreignant ces règles et les règles de bonne conduite.

http://burundi-eco.com/wp-content/uploads/2017/09/Journal-Burundi-Eco-nr-262-du-vendredi-15-Septembre-2017-Mailling.pdf

    Abonnez-vous à notre newsletter

éditorial

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Le manque de bière pour un Burundais est comme le manque de pain pour un Français. Malheureusement depuis un certain temps à Bujumbura comme à l’intérieur du pays, le manque de certains produits Brarudi se fait remarquer. Il est toujours difficile de se procurer certains produits de la Brarudi, notamment la Primus 72 cl et l’Amstel 65 cl. Ces produits se raréfient depuis un certain temps.

    Facebook

    Facebook par Weblizar Powered By Weblizar

éditorial

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Les amateurs de la sainte mousse préoccupés

Le manque de bière pour un Burundais est comme le manque de pain pour un Français. Malheureusement depuis un certain temps à Bujumbura comme à l’intérieur du pays, le manque de certains produits Brarudi se fait remarquer. Il est toujours difficile de se procurer certains produits de la Brarudi, notamment la Primus 72 cl et l’Amstel 65 cl. Ces produits se raréfient depuis un certain temps.